La fabuleuse histoire d’un appartement

Un départ à l’étranger, ça implique beaucoup de logistique, mais un des éléments dont il est impossible de se sortir, c’est le logement!

Le marché des appartements à Montréal, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, est relativement simple.

1) On cherche pour un appartement (i.e. annonces classées, références, marcher dans les rues, …),
2) On appelle le propriétaire pour avoir un rendez-vous
3) On recommence 1 et 2 jusqu’à ce qu’on aime ce qu’on voit!
4) On mentionne qu’on est intéressé
5) On donne possiblement son accord pour une enquête de crédit
6) On espère qu’il n’y ait pas 100 autres personnes intéressées et avoir le logement sinon on retourne à 1
7) On signe un bail standard qu’on a déjà vu plusieurs fois
8) On est heureux c’est réglé ne reste qu’à déménager!

Vous me direz que ce n’est pas toujours si simple, mais en général, il y a plusieurs façons de chercher, on parle directement avec le propriétaire ou son représentant et on n’a pas de frais…

Je sais que ce sera une grande surprise, mais je vous annonce qu’en Allemagne, rien n’est pareil!!!  Voici donc un sommaire des 5 grandes étapes de la location d’un appartement en Allemagne

1-Recherche

La première étape est cruciale à la réussite du projet… Et c’est important d’utiliser et de connaître les bons outils.  Le plus important de tous les outils, et je le mentionnerai très probablement à plusieurs reprises dans le futur, un site merveilleux et duquel je ne pourrais pas me passer puisque je l’utilise chaque jour:  translate.google.com.  Si vous ne l’avez jamais utilisé, sachez que ce sera votre meilleur ami si vous déménagez à l’étranger.

Maintenant les vrais outils de recherche.  Contrairement à Montréal, les propriétaires, dans la majorité des cas, n’annoncent pas eux mêmes les appartements et font affaire avec des agents.  L’avantage c’est que la plupart des annonces ont une description et des photos, mais l’inconvénient fait partie des futures étapes!  Les deux principaux site d’annonces classées sont:
– http://www.immowelt.de/
– http://www.immobilienscout24.de

Les logements partent très rapidement, alors il faut contacter rapidement lorsqu’il y a un logement intéressant.  Les deux sites offrent d’ailleurs la possibilité de recevoir des courriels lorsqu’un nouveau logements correspond à des critères définis.

2-Visites

C’est pareil comme à Montréal, il faut prendre rendez-vous, mais…

Si vous ne parlez pas Allemand, prévoyez quelqu’un pour vous aider puisque ce ne sont pas tous les agents qui parlent anglais… et encore moins le français ou l’italien ou l’espagnol ou toute autre langue que vous connaissez!

Si comme moi vous n’êtes pas très bon pour visualiser, sachez que la moitié des appartements que j’ai visités étaient complètement vides.  Contrairement à Montréal où souvent un logement est disponible quelques moins après qu’on ait accepté de le prendre, ici en général c’est la semaine suivante!  Pas le temps de niaiser!

3-Candidature

À Nuremberg le taux d’occupation des logements est à ce qu’on me dit très élevé, d’où l’importance de se dépêcher quand il y a de nouvelles annonces.  Cependant, avoir un rendez-vous ne signifie pas avoir le logement…  Il faut soumettre une candidature, avec un formulaire à remplir…!  Ayant quelqu’un qui m’aide dans ces démarches a beaucoup aidé je crois, mais pour maximiser les chances d’avoir un logement, ça peut aider d’envoyer une lettre de motivation, donnant un peu d’information sur vous et pourquoi vous êtes intéressé à avoir le logement et pourquoi celui là.

Barbara, qui m’a énormément aidé, a même poussé plus loin en envoyant au propriétaire une photo de Jessica et moi pour montrer que nous sommes un beau couple amoureux et puisqu’ils n’avaient pas eu l’occasion de la rencontrer…  Et ça a fonctionné, malgré le fait que d’autres gens étaient là en même temps pour visiter l’appartement, nous l’avons eu!!

4-Le bail

Au Québec, c’est facile et après un premier logement, on connait le contrat qu’on doit signer, le bail est toujours pareil et a en général presque toujours les mêmes clauses.  Ce n’est pas le cas ici et il faut faire attention à ce qu’on signe!  Certains détails à savoir:

– Il y a possiblité de canceller un bail avec 3 mois de préavi, mais c’est généralement un contrat ouvert et non pas un contrat d’un an comme au Québec
– Quand on reste 5 ans au même logement, le propriétaire pour exiger des frais pour faire des rénovations…  Et même si on reste moins de 5 ans, il peut exiger certains frais pour l’usure du logement et donc pour des rénovations futures (il faut tout de même un projet concret ce n’est pas simplement pour mettre dans les poches!)
– Dans certains logements, il est « obligatoire » d’ouvrir chaque jours les fenêtre pour laisser sortir l’humidité!
– Il est important de prendre des photos à l’arrivée sans quoi le propriétaire peut demander dédommagement pour des réparations à faire
– À notre départ, nous devrons laver les fenêtres, puisque c’est écrit dans le bail (la proprio les a lavées la journée qu’elle m’a donné les clefs
– Il faut verser dans un compte de réserve l’équivalent d’environ 2½ mois de loyer au cas où il y ait des réparations suite à notre départ
– Pour beaucoup de logement il est exigé de repeindre en blanc au départ (pour nous c’était à notre choix, c’est donc maintenant frais peint!)

5-L’agent

Un agent, c’est pratique pour les sites web, mais ça a aussi un inconvénient majeur : $$$.  À la signature d’un bail, il faut payer à l’agent une commission qui équivaut entre 2 et 3 mois de loyers.   Et malgré que l’agent travaille pour le propriétaire, c’est vous qui devez le payer!  C’est donc très important de le prévoir dans les coûts!

Conclusion

En résumé, il y a des similitudes, mais il y a beaucoup de dépenses à faire pour un locataire en Allemagne qu’au Québec.  Pour quelqu’un qui a eu 4 adresses au courant des 5 dernières années, il ne faut pas négliger l’impact et les coûts d’un changement d’appartement.

Il y a les coûts de déménagement à considérer, mais aussi quelques mois de loyer pour la réserve et quelques mois de loyer à payer à un agent.

Je suis donc maintenant depuis une semaine à dormir dans ce nouvel appartement, trouvé sur un des sites mentionnés, avec un agent et après avoir payé toutes ces dépenses supplémentaires… C’est encore echo, mais il y a de plus en plus de meubles et j’aurais bientôt une fée de maison pour m’aider à mettre un peu de vie dans un appartement qui est pour l’instant assez froid!!

À bientôt!

4 commentaires sur “La fabuleuse histoire d’un appartement

  1. haha faut apprendre l’allemand avant 😉

    non non pas femme de ménage c’est en référence à la décoration seulement! haha 🙂

  2. Pauvre ti-lou, pas facile de s’installer ailleurs, c’est à ce moment qu’on apprécie le Québec…mais bientôt, lorsque la fée de maison t’aura rejoint et que tu vivras dans un monde enchanté, tout ces petits détails te paraîtront futiles. Fée de maison ou fée tout court, ton coeur sera comblé lorsqu’elle sera près de toi enfin.
    À toi de préparer le nid pour qu’elle se sente bien dès son arrivée.

    J’aime te lire mon fils ça me rapproche de toi, à bientôt. XX

    • hahah on se rend compte que c’est simple à la maisn et quand on connait déjà comment ça se passe, mais bon pour évoluer il faut avoir des défis après tout!! 🙂 xxxx

  3. Comme ça c’est payant un agent de logement ? Ça pourrait te faire un sideline de weekend !!!

    P.S. Fée de maison c’est tu une façon polie de dire femme de ménage ? 😉

Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s