Comment survivre à Marrakech

Manger une tajine ou un couscous sur la place Jemaa el-Fnaa à Marrakech au Maroc

J’aurais pu écrire un 48 heures à Marrakech bien léché vous vantant à grand coup d’adjectifs les mérites de cette destination, mais je me dois d’être honnête avec vous. Marrakech est un gros bordel. Certains aiment, d’autres détestent. Je suis de celles qui préfèrent le calme et la nature, alors autant vous dire que j’ai difficilement vécu mes premières heures en sol marrakchi.

Avec un peu de recul, je comprends mon erreur. J’aurais dû débuter le voyage plus en douceur, en visitant d’abord une ville plus petite comme Essaouira. On dira ce qu’on voudra, mais une période d’adaptation culturelle et climatique s’impose en voyage, peu importe le nombre de destinations préalablement épinglées sur votre map Tripadvisor. Cela est d’autant plus vrai quand on débarque dans une grande ville comme Marrakech. Il faudra d’abord s’habituer à la pollution, aux klaxons, aux odeurs et aux us et coutumes de l’endroit pour l’apprécier. Ça en fait beaucoup d’un coup.

Mais bon, alors que j’étais là, perdue dans le souk de Marrakech à chercher mon chemin et mon air, il était déjà bien trop tard pour les regrets. Il valait mieux passer à l’action ! Avec mes compagnons de voyage, j’ai découvert et testé pour vous quelques trucs pour survivre au chaos de Marrakech en toute sérénité.

Voici mon top 5 :

1- Établir ton quartier général dans un oasis de paix

Morocco_140805-424

De loin, Marrakech a l’air calme !

Avec son million d’habitants, Marrakech est une ville trépidante. Peut-être que, tout comme moi, vous aurez besoin de quelques moments de calme dans ce tourbillon de bruits et d’odeurs. Dans ce cas, il vaut mieux avoir établi votre quartier général dans un Riad, une maison traditionnelle marocaine aux murs épais. Notre choix s’arrête sur le Riad Alwachma, un établissement abordable et très confortable (limite luxueux) où le calme règne, le tout dans un décor des Mille et une nuits. Après une journée dans les souks, vous vous féliciterez de votre choix !

2- Réguler ta température corporelle

IMG_0355

Quelle bonne idée avons-nous eue de partir au Maroc en août ! À Marrakech, les températures frôlaient les 45°C en fin d’après-midi. Difficile alors pour des touristes fraîchement débarqués de déambuler dans les souks sans être pris de malaise. La solution : s’écraser sur une terrasse équipée d’un système de brumisateurs automatiques quand la chaleur devient insupportable. Certes, le prix des boissons sera plus élevé que dans un boui-boui, mais au moins elles conserveront un semblant de fraîcheur – tout comme votre corps ! Alléluia.

3- Prendre des (petits) risques et en rire

IMG_0448

Stand à escargots sur la Place Jemaa el-Fnaa

Vous disposez d’une quantité suffisante d’Immodiums ? Il est temps de dompter vos peurs en préférant les gargotes aux restaurants pour touristes. Vous y serez souvent mieux reçus que dans les grands restaurants. À la nuit tombée, laissez-vous entraîner à la table d’Aïcha sur la Place Jemaa el-Fnaa, qui vous promet des grillades «garantie sans diarrhée». Elle dit vrai, parole de survivants.

Notre équipe de courageux a aussi testé pour vous les escargots vendus sur la Place Jemaa el-Fnaa, sous l’œil amusé de quelques natifs attablés à nos côtés. Verdict : texture surprenante, goût excellent et fous rires assurés.

4- Savourer le moment, peu importe

Morocco_140805-425

La Flag !

Vous avez du temps à tuer et vous ne savez que faire ? Partez à la recherche d’un bar agréable et recommandable dans la médina. Ah et puis zut, autant vous le dire tout de suite : c’est une mission difficile, voire impossible. Contentez-vous de boire votre Flag bien froide sur les terrasses du Rock’n Kech ou du Grand Hotel Tazi en faisant fi des bizarreries environnantes. Il faut apprendre à savourer le moment, peu importe !

Un seul conseil : vérifiez bien la couleur et l’odeur de votre bière avant de l’entamer.

5-  Rester zen dans les souks

Morocco_140804-381

Dans le dédale des souks de Marrakech

Le dernier conseil, mais non le moindre. C’est probablement le plus difficile à suivre. La première fois, l’expérience dans les souks peut s’avérer épouvantable. Vous vous perdrez inévitablement dans le dédale des ruelles étouffantes, constamment sollicités de parts et d’autres par des faux-guides, des vendeurs et des mendiants. Inutile de prendre une carte géographique : les rues n’y sont pas répertoriées, il faudra donc vous fier à votre instinct. Sachez toutefois que la situation s’améliore de jours en jours, au rythme de votre acclimatation et de votre capacité à vous repérer dans ce labyrinthe. Mais en attendant ce moment, évitez les regards non désirés et restez zen.

Et vous, avez-vous des trucs pour survivre aux grandes villes étrangères ?

3 commentaires sur “Comment survivre à Marrakech

  1. Trop bon la soupe d’escargots ! J’en ramène des litres dans des bouteilles en plastique à chaque fois que j’y passe 🙂

Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s