Visage du Sri Lanka

Sri Lanka, décembre 2014. Nous qui pensions se la couler douce sur l’une des plus belles plages du monde, c’est raté jusqu’à maintenant. Depuis notre arrivée, de gros nuages gris pompent nos rêves de soleil et de chaleur. Qu’à cela ne tienne, nous sommes toujours avides de rencontres et d’aventures, beau temps, mauvais temps.

Plage Hikkaduwa Sri LankaDégoulinants d’huile à l’odeur infâme, nous rentrons rapidement à l’hôtel après notre premier massage ayurvédique. Nous aboutissons sur Tripadvisor, en quête d’un bon plan pour le lendemain. Quelle ne fût pas notre surprise de constater que l’activité #1 à Hikkaduwa est un tour privé de la ville en tuk-tuk. Ce genre de tricycle à moteur est un moyen de transport très populaire au Sri Lanka et nous avions bien envie de l’essayer. L’habitacle ouvert permet d’avoir un meilleur contact avec ce qui nous entoure et de croquer sur le vif des scènes de la vie quotidienne. Certes, la proximité des autres véhicules est inquiétante, d’autant plus qu’il n’y a pas de ceinture de sécurité, mais la perspective d’être guidé par un sympathique Srilankais à la découverte d’Hikkaduwa l’emporte haut la main.

Le lendemain, Ajith vient nous chercher devant notre hôtel à l’heure prévue. L’aventure commence promptement, dès que le tuk-tuk s’engage sur la route principale. Nerveux s’abstenir. Nous doublons tantôt par la droite, tantôt par la gauche. À notre tour, nous sommes doublés par des poids lourds et des autobus qui filent à toute allure, sur des routes… non, plutôt sur des nids de poule, carrément. Mais après 5 minutes, nos petits nerfs d’occidentaux s’habituent.

Tuktuk Hikkaduwa Sri Lanka

Ajith nous a préparé un itinéraire bien rempli : le mémorial du Tsunami, le centre de conservation des tortues, le safari sur la rivière, le musée des masques… Tout y passe. En une journée, nous devenons des spécialistes d’Hikkaduwa et de ses environs. Chaleureux et plein d’humour, il partage son amour pour le Sri Lanka grâce à son savoir et à son bon niveau d’anglais.

Aujourd’hui, je m’en tiendrai à l’élément marquant de mon voyage, celui qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Au détour d’une route de campagne sinueuse, nous aboutissons chez Ajith. Sur un terrain vert, bordé par une rizière, s’élève une petite maison. Ses murs jaunes, rappelant les rayons du soleil, semblent narguer la pluie battante. Une vieille dame nous attend sur le pas de la porte, impatiente de rencontrer les nouveaux amis qu’amène son fils. Après de brèves présentations, nous sommes invités à nous réfugier au salon. Nous y serons traités comme des rois. L’assiette d’excellents biscuits au gingembre, de même que nos tasses de thé, ne cessent de se remplir. Dans une atmosphère des plus conviviales me rappelant le Québec, les rires fusent et la conversation va bon train, malgré les barrières linguistiques. Je suis charmée par la bonté et la simplicité de la famille.

Rencontres en voyage Sri Lanka

Difficile d’imaginer que c’est ici que le Tsunami a frappé, il y a exactement 10 ans, faisant plus de 30 000 victimes. Le 26 décembre 2004, une immense vague provoquée par un séisme dans l’Océan Indien dévaste les côtes srilankaises et s’engouffre à l’intérieur des basses terres, avalant tout sur son passage. Les assauts répétés de la mer emportèrent alors échoppes, maisons, voitures et même un train. Des hôtels ne restaient alors que les planchers. En 2014, après des années à errer dans les décombres et à vivre dans des camps de déplacés, sans parler des conséquences de la guerre civile qui sévissait toujours au moment de la catastrophe, les Srilankais se sont relevés. Malgré les entraves, ils continuent de chasser le bonheur, le sourire aux lèvres. Les touristes sont de retour, séduits par la beauté du pays, mais surtout, par le courage et la convivialité de son peuple.

Les réserves de thé et de biscuits épuisées, Ajith nous entraîne à l’extérieur. Grâce à la reprise du tourisme à Hikkaduwa et à son entreprise de tuk-tuk, il a pu entamer la construction d’une seconde maison afin d’y faire déménager sa famille. L’ancienne demeure n’est plus toute neuve et laisse entrer la pluie lors des grosses averses. Cela prendra certes des années, mais peu importe. Il est courageux, à l’image du Sri Lanka que j’ai vu aujourd’hui.

J’ai souvent dit que pour chaque endroit visité, j’avais un visage en tête, souvenir d’un échange inoubliable. Le Sri Lanka a maintenant un visage, celui de la famille Ajith.

Source La Presse

Pour faire appel à Ajith, cliquez ici.

Monument Tsunami Sri Lanka

 

6 commentaires sur “Visage du Sri Lanka

  1. Pingback: Nomination aux Liebster Awards | deux expats en voyage

  2. Pingback: J’ai testé : la fish pédicure au Sri Lanka | deux expats en voyage

  3. Quelle merveilleuse façon d’écrire, tu fais voyager mon esprit avec tes mots toujours juste et remplis d’émotions. J’ai un plaisir fou à te lire et à regarder les superbes images de vos périples à travers la planète. Merci à vous deux de nous gâter de vos belles images.

    • Tu vas me faire pleurer ce matin ma belle Lise ! Merci beaucoup, c’est tellement encourageant. Je suis heureuse que ça plaise, parce que j’ai tellement de plaisir à le faire 🙂

  4. Magnifique et magique, tu as une écriture colorée…c’est un don…on ressent les émotions de tes expériences. Bravo pour la photo de famille, j’irais jusqu’à dire que si ce n’était pas de la couleur de sa peau, Francis s’y mêlerait bien à cette famille hihihihi !!!

    • Merci beaucoup Marielle pour ton commentaire, ça m’encourage à continuer d’écrire ! Effectivement, Francis se fondait plus que moi dans le décor de Sri Lanka, mais quand moins qu’au Maroc ou en Jordanie où il passait carrément pour un local ! Le chanceux 🙂

Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s