La Vienne de Sissi

Vienne avec Sisi

Qui n’a pas déjà rêvé d’enfiler l’une des robes à crinoline de Sissi et de valser aux bras du beau Franz dans la fastueuse salle de bal du château de Schönbrunn à Vienne ? Les diamants, les lustres en cristaux, les carrosses dorés… Vous savez, la vie de princesse dont nous avons toutes rêvée.

Cela est d’autant plus vrai depuis la réalisation de la série culte mettant en vedette Romy Schneider et sa traditionnelle rediffusion sur les écrans du Québec. Je me rappellerai toujours de l’excitation qui m’envahissait quand le générique d’ouverture résonnait dans la cuisine, annonçant le rassemblement annuel des fans finies de la belle impératrice. Même après 20 visionnements, chaque épisode se révélait être un pure délice pour la jeune fille que j’étais. J’arrivais même à y voir… du suspens.

Hofburg Vienne

C’est donc sans surprise que je me suis retrouvée, non pas une fois mais bien trois, à marcher sur les traces de la princesse à Vienne. Forte de toute cette expérience, je vous partage aujourd’hui mon itinéraire spécial Sissi, un parcours ponctué des meilleures adresses fréquentées par l’impératrice Élisabeth d’Autriche elle-même. Rien de moins. #bigshot

 

L’itinéraire spécial Sissi

 

Musée de Sissi

Musée Albertina Vienne

Avant d’entamer notre voyage sur les traces de Sissi, rafraîchissons nos connaissances. Et ne croyez pas pouvoir vous fier à vos seuls souvenirs tirés de la trilogie cinématographique puisque ses auteurs nous ont, semble-t-il, passé tout un sapin. Ou à tout le moins ont-ils fortement romancé l’histoire, comme le confirme le Musée Sissi, installé dans les anciens appartements impériaux de la Hofburg. Entre les poèmes, les robes et les bijoux de l’impératrice exposés sous d’épaisses couches de verre, notre vision romanesque de l’histoire s’envole. Suspendus aux lèvres de l’audio-guide, nous découvrons l’aversion de Sissi pour la Hofburg, son mariage malheureux, son obsession pour la minceur et, surtout, sa grande tristesse.

Hofburg, 1010, Vienne

N.B. Au grand dam des visiteurs, les photos sont interdites dans le musée.

 

Église des Augustins

Sur les traces de Sissi à Vienne

Maintenant que les pendules sont à l’heure, commençons par les tout premiers pas de Sissi à Vienne : le mariage. C’est entre les murs de l’Église des Augustins qu’Élisabeth de Wittelsbach dit oui à François-Joseph le 24 avril 1864. De par sa vocation impériale et à la longueur de l’interminable traîne de la robe de mariée portée par Romy Schneider dans la série, je m’attendais à une église imposante, digne d’un mariage royal. Or, c’est plutôt une petite église paroissiale que j’ai découverte coincée entre les façades du palais. Non pas que l’intérieur soit décevant, avec ses lustres dorés, le tombeau de marbre de l’archiduchesse Marie-Christine et les coeurs de la famille royale conservés dans la crypte, mais j’ai été étonnée par sa simplicité. Pour une expérience optimale, peut-être vaut-il mieux faire concorder la visite avec les grandes messes en musique de Mozart ou de Schubert qui y sont présentées dès 11h à tous les dimanches.

Augustinerstraße 3, 1010, Vienne

 

Demel

Demel Sissi
L’ancien fournisseur de pâtisseries de la cour était aussi le créateur d’une douceur sucrée capable de forcer Sissi à commettre une incartade au régime draconien auquel elle se soumettait. On raconte que l’impératrice, lorsqu’elle ne se contentait pas d’un simple lait chaud ou d’un jus de viande de boeuf en guise de repas, adorait le fameux sorbet à la violette signé Demel. Aujourd’hui encore, il est possible de savourer les pâtisseries qui ont autrefois fait le bonheur des Habsbourg dans cette institution ayant pignon sur rue sur la huppée Kohlmarkt. Et à la seule vue des vitrines chargées de gourmandises, nous sommes pris d’une forte envie de nous laisser choir dans l’un des confortables fauteuils en velours rouge d’inspiration rococo pour une pause café à la Sissi.

Kohlmarkt 14, 1010 Vienne

 

Les appartements impériaux (Hofburg)

Hofburg Vienne

Bien qu’elle le détesta au point de le comparer à une prison, Sissi a habité quelques unes des 2600 pièces que compte le Palais de la Hofburg, résidence d’hiver de la dynastie des Habsbourg à Vienne. Et heureusement pour les fans finies que nous sommes, quelques-uns des appartements où vécurent Sissi et François-Joseph sont aujourd’hui ouverts au public. Après avoir franchi l’imposant escalier de marbre et visité le Musée Sissi, les visiteurs sont propulsés dans l’univers privé du couple impérial. On y découvre ainsi 21 pièces au décor rococo munies de somptueux poêles de faïences et de lustres en cristal, illustrant à la perfection l’opulence dans laquelle vivait l’impératrice Élisabeth. Le clou du spectacle demeure la fameuse salle de gymnastique de Sissi, équipée de barres latérales et d’anneaux qu’elle utilisait quotidiennement afin de maintenir son poids sous la barre des 50 kilos.

N.B. Les photos sont interdites. ?&*?&*%?

Hofburg, 1010 Vienne

 

Château de Schönbrunn

Schonbrunn Sissi

Vous le savez maintenant : Sissi détestait la Hofburg et lui préférait de loin le château de Schönbrunn, ancienne résidence d’été de la famille impériale où l’étiquette était beaucoup moins rigide. Autrefois situé à l’extérieur de la ville, l’imposant palais baroque aux façades jaunes et ocre a depuis été rattrapé par le béton, mais conserve ses allures de contes de fées. Munis de notre « Sissi Ticket » et de notre meilleur copain l’audio-guide, nous partons pour un grand tour du palais de Schönbrunn pendant lequel nous découvrons les salles d’apparat et les appartements privés d’Élisabeth et de François-Joseph, notamment la chambre nuptiale utilisée lors des premières années de leur mariage seulement. Lors de leurs séjours à Schönbrunn, les époux occupaient des pièces séparées : François-Joseph passait de longues heures dans son cabinet de travail tandis que la belle recevait les soins nécessaires à sa chevelure qui lui descendait jusqu’aux talons… dans son cabinet de toilettes !

Et pendant que vous y êtes, ne manquez surtout pas de prendre les hauteurs jusqu’au balcon de la Gloriette et de visiter le Musée des carrosses impériaux, comme je le suggérais dans le dernier billet, Vienne : l’histoire sans fin.

N.B. Photos interdites. J’en pleure encore.

Schönbrunner Schloßstraße 47, 1130 Vienne

 

Le monument commémoratif

Statue de Sissi Volksgarten

Après l’assassinat de l’impératrice d’Autriche par un anarchiste à Genève, un monument commémoratif fut érigé en sa mémoire dans un coin du Volksgarten, le jardin impérial devenu le «jardin du peuple». L’empereur François-Joseph lui-même aurait choisit l’emplacement où s’élève la statue de marbre réalisée en 1907 par l’artiste Hans Bitterlich. Aujourd’hui, c’est dans le calme plat de cet oasis drapé de vert que Sissi veille sur son peuple tandis que fans et curieux viennent s’y recueillir.

Volksgarten, Burgring, 1010 Vienne

 

La Crypte des Capucins

Crypte des Capucins Sissi

L’heure est venue de faire nos adieux à notre chère impératrice Élisabeth et c’est dans les caves de l’église des Capucins que nous pourrons le faire. Aussi connue sous le nom de la Crypte impériale, la Crypte des Capucins accueillent les tombeaux de la dynastie des Habsbourg depuis 1633, dont ceux de Sissi, de François-Joseph et de Rodolphe, enfant du couple et prince héritier. Alors que jusqu’en 1878, la tradition exigeait une séparation du corps, du coeur et des entrailles, Sissi et les siens purent conserver tous leurs morceaux sous un même toit, dans des cercueils richement décorés.

Tegetthoffstraße 2, 1010, Vienne

 


 

Mes trucs de pro

Où dormir : Pour une vie de princesse en toute modernité, établissez vos quartiers au fabuleux Motel One Wien Staatsoper (Elisabethstraße 5, 1010 Vienne).

Se déplacer : Dès votre arrivée, munissez-vous de la Vienna Card, qui donne des rabais non seulement sur les entrées dans les musées, mais aussi dans les boutiques, cafés et restaurants de la ville, en plus de vous permettre d’utiliser les transports en commun à volonté pendant 48 ou 72 heures !

Sissi Ticket : Armé de votre Vienna Card, faites l’achat du Sissi Ticket. Pour 23 euros, vous pourrez visiter les Appartements impériaux de la Hofburg, le Musée Sissi, la Collection d’argenterie impériale, le Musée du meuble et le Château de Schönbrunn. De quoi faire le plein de Sissi… jusqu’à la prochaine rediffusion de la série cinématographique !

 

Pour en savoir plus sur Vienne, allez jeter un oeil sur le billet Vienne : une histoire sans fin.

12 commentaires sur “La Vienne de Sissi

  1. Pingback: Vienne : l’histoire sans fin | deux expats en voyage

  2. Ah que oui! la belle Sisi, j’étais aussi une vraie fan, mais je ne le disais pas car on m’aurait traité de conne ou de je ne sais quoi! j’ai toujours rêvé de faire cette visite. Maintenant que je connais quelques secrets de sa vie, cela semble moins rose! en effet, derrière chaque personnage se trouve une histoire parfois très différente de celle racontée! merci encore pour cette magnifique visite!

  3. wow, je ne suis pas une ‘fan’ inconditionnelle de Sissi, par contre après lecture de ton article..je pourrais le devenir!! et comme je suis une fan de Jessica, j’espère un jour la découvrir avec toi a Vienne!! 😘

  4. Wow! Quel beau voyage. Merci de ce beau partage Jessica. J’espère bien acheter un jour ma Vienna card et un Sissi Ticket!

  5. Merci Jessica pour ce beau voyage au pays de Sissi, à défaut d’y être allée moi-même tu m’as fait faire un retour dans le passé extraordinaire.

Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s