Quoi acheter au Marché de Noël de Nuremberg ?

Guide shopping Marché de Noël de Nuremberg

Il était une fois une copine en visite au Marché de Noël de Nuremberg. Après 5 petites minutes à sillonner les allées du Christkindlesmarkt pour dénicher des souvenirs à rapporter à Montréal, elle ne savait déjà plus où donner de la tête. Elle prenait ça, achetait ça, regrettait deux kiosques plus loin d’avoir choisi ça à la place de ça. Où trouver les meilleurs pains d’épices ? Quoi acheter pour tante Albertine ? Et pour grand-père Alphonse ? Et la cousine, elle la préfèrerait bleue ou rouge sa décoration de Noël ? Devait-elle prendre un exemplaire pour elle aussi, tant qu’à y être ? C’était trop de pression devant tant de beauté.

 

Un marché de Noël historique

C’est que le Marché de Noël de Nuremberg, contrairement à certains de ses compères, est loin de se résumer à un simple marché aux puces du temps des fêtes. Tirant ses origines du Moyen-Âge, alors que les foires traditionnelles investissaient la ville, celui-ci a su conserver ses airs d’antan, et ce malgré les 2 millions de visiteurs qui s’y rendent chaque année. Dans les petites échoppes de bois datant de 1890 sont essentiellement exposés des produits issus de l’artisanat local, tandis que les décorations de plastique, les jouets de guerre et les appareils électroniques sont interdits. Les espaces d’exposition sont ainsi principalement occupés par les ornements de Noël et les jouets de bois faits à la main, ainsi que par les douceurs du terroir et quelques étrangetés typiques de la région.

Forte de mes trois années d’expérience sur le terrain et désireuse de vous faire connaître les spécialités bien d’ici, je partage aujourd’hui mon guide de magasinage pour survivre au Marché de Noël de Nuremberg (et, du coup, ramener les plus beaux souvenirs à la maison sans se casser le bicycle pendant mille ans dans une marre de monde).

Psst ! Pour mieux situer les étals suggérés, voir la carte du marché ici.

 

Le guide shopping du Marché de Noël de Nuremberg

 

Un ange de cuivre (Rauschgoldengel) pour Rita

Acheter un Christkind à Nuremberg

Le Christkind, l’Ange de Noël, est le symbole du Marché de Noël de Nuremberg, faisant de lui la crème de la crème en matière de souvenirs. Certes, il serait difficile de ramener l’Ange lui-même, mais pourquoi ne pas s’offrir sa réplique de cuivre, dite Rauschgoldengel, pour l’installer tout en haut du sapin ? On retrouve ces décorations faites à la main dans plusieurs kiosques, mais mon grand favori demeure celui de Ralf Rehder. Cet artisan aux mains d’or, dont les ancêtres exposent au Marché de Noël depuis 1932, perpétue ainsi une longue tradition familiale en fabriquant lui-même ses anges de Noël à partir de délicates feuilles métalliques qu’il travaille minutieusement pour donner naissance à ces petites merveilles. Pour mettre la main sur l’un de ses Rauschgoldengel, d’ailleurs disponibles en différentes couleurs et dimensions, rendez-vous au kiosque numéro 31 du Christkindlesmarkt.

#31 | R. Rehder

 

Une boule de Noël peinte à la main pour Lynda

Boules de Noël de Nuremberg peintes à la main

Promis, elles feront fondre le coeur de toutes les mamans, tantes, soeurs, amies et grand-mères. Les boules de Noël peintes à la main de Nuremberg se présentent sous toutes les formes et toutes les couleurs et personnifient généralement les lieux et monuments historiques de la ville. Donc, en plus de faire un cadeau sensationnel, celles-ci offrent une solution de rechange sympathique à la carte postale ! Même si les ornements abondent dans chacune des allées du Marché de Noël de Nuremberg, dirigez-vous vers l’échoppe numéro 91 pour un service exceptionnel. Dans ce petit kiosque lové au pied de l’Église Notre-Dame, vos trésors seront aussi payables par carte de crédit et soigneusement enveloppés pour un transport sans pépin.

#91 | S. Scholz

 

Un chandelier de l’avent (Schwibbögen) pour Roland

Chandeliers de Noël

Une simple balade à Nuremberg dès la tombée de la nuit vous le fera remarquer : des chandeliers sont posés à la fenêtre de toutes les maisons, ou presque (genre, sauf chez nous). Ces bougeoirs découpés dans le bois représentant des scènes religieuses ou traditionnelles proviennent originalement de la région d’Erzgebirge en Saxe, mais on les retrouve désormais aux quatre coins de l’Allemagne et dans de nombreuses boutiques du Christkindlesmarkt.

#59 | M. Müller-Albrecht

 

Une pyramide de Noël (Weihnachtspyramide) pour Géraldine

Pyramides de Noël

Certaines sont immenses, comme celle dominant le Marché de Noël de Dresde, alors que d’autres, beaucoup plus petites, se glissent à merveille dans une valise. Les Weihnachtspyramiden, littéralement les pyramides de Noël, sont des constructions de bois également originaires de Saxe sur lesquelles des bougies, grâce à la chaleur de la combustion, font bouger les hélices et les plateaux de personnages comme dans un carrousel. Autrefois substituts de l’arbre de Noël, ces pyramides mobiles trônent désormais aux côtés de celui-ci dans les maisons allemandes.

#124 | Georg & Barbara Kranich

 

Un fumeur de pipe (Räuchermänner) pour Réjean

Räuchermänner

Comme les casse-noisettes, les fumeurs de pipe sont de petites figurines de bois peintes et décorées à la main, à la seule différence près que celles-ci ne s’utilisent pas en cuisine, mais plutôt pour diffuser un agréable parfum de cannelle, de bois ou de pin. D’une hauteur pouvant atteindre jusqu’à 30 centimètres, ces bonshommes représentent traditionnellement des travailleurs ordinaires, comme des jardiniers, des cuisiniers ou des vendeurs ambulants, dont la bouche (ou la pipe!) laisse échapper de la fumée d’encens. Le fonctionnement est simple : après avoir détaché les deux parties escamotables de la figurine, il faut allumer le cône d’encens et le poser à l’endroit prévu sur le socle de la partie inférieure. Lorsque l’encens se consume, on referme le personnage pour que la fumée sorte par sa bouche ! En plus d’êtres mignonnes, ces décorations typiques permettent à tous de rapporter l’irrésistible parfum de pain d’épices et de vin chaud propre aux marchés de Noël traditionnels.

#116 | B. Burmester

 

Un village de Noël en céramique (Lichthäuser) pour Joséphine

Lichthäuser

Au stand numéro 115 du marché de Nuremberg, on est loin des villages de Noël vendus chez Rona. Les maisonnettes à colombages faites de céramique qui y sont exposées sont les oeuvres d’Ursula Leyk et de ses artisans, qui les confectionnent à la main depuis 1986 à Rothenburg ob der Tauber. La collection Leyk est composée de plus de 60 modèles uniques pour décorer le pied du sapin de Noël, dont une vingtaine sont des éditions limitées très courues par les collectionneurs. Pour jeter un oeil au catalogue, c’est par ici.

#115 Lichthäuser | U. Leyk

 

Un bonhomme en pruneaux (Zwetschgenmännle) pour Roger

Bonhommes en pruneaux (Zwetschgenmännla)

J’en ai déjà parlé ici, mais le bonhomme en pruneaux étant de loin l’élément le plus typique – et le plus cocasse – du Marché de Noël de Nuremberg, je me permets de répéter. Plus de 350 modèles sont dispersés dans pas moins de 7 kiosques différents réunis autour de la crèche et de la fontaine du marché. Tantôt habillés en lutin, tantôt déguisés en skieur, en pêcheur ou en femme de ménage, les bonshommes ont tous un air amusant qui saura égailler le manteau de la cheminée et intriguer vos visiteurs, en plus de vous apporter bonheur et argent !

#92, 93, 95, 96, 151, 152 et 153

 

Une tasse de Glühwein pour Johanne

Tasse de vin chaud de Nuremberg

Pour ceux pour qui le magasinage est un véritable supplice, il suffit de picoler un peu pour acquérir une tasse officielle du marché de Noël de Nuremberg. Pour la modique somme de 3 euros, équivalente au dépôt (pfand en allemand) lors de l’achat, vous pourrez conserver cette tasse unique à l’effigie du Nuremberger Christkindlesmarkt. Le design de celle-ci est renouvelé chaque année, au grand bonheur des collectionneurs !

 

Maintenant que vous savez tout, que mettriez-vous sur votre liste pour le père Noël ?

2 commentaires sur “Quoi acheter au Marché de Noël de Nuremberg ?

  1. J’adore leurs petites maisons et bâtiments en céramique ! Je ne fais que les admirer car il faut mettre la main à la poche pour s’en acheter une ! Je ne sais pas si c’est comme ça à Nüremberg mais ici à Francfort ils ont aussi fait des reproductions de vraies maisons de la ville, de l’hôtel de vile, etc. C’est super mignon !

    PS: sinon j’aime aussi toujours les belles tasses de Glühwein de Nüremberg…^^

  2. J’aime bien le fumeur de pipe, pour son utilité, mais les petites maisons sont irrésistibles ainsi que les boulles de Noel. xx

Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s